SECONDE ÉDITION DE LA FETE DES SCIENCES : Mieux séduire les étudiants pour l’émergence socioéconomique du Mali

 

 Dans les années 70, un bachelier sur deux provenait d’une filière scientifique au Mali, de nos jours cette tendance est d’un sur dix. C’est pour inverser cette tendance préjudiciable à l’émergence sociale et économique du pays que le gouvernement malien organise une Fête de la science pour séduire les élèves, dès le plus jeune âge. La seconde édition a eu lieu du 11 au 14 décembre 2017 à la Faculté des Sciences et Techniques (FAST).

 Stimuler l’engouement des sciences chez les élèves et les étudiants ! Tel est l’objectif principal de la «Fête des sciences» initiée depuis deux ans par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Il s’agit d’un espace de transmission de tous les savoirs scientifiques aux jeunes afin de faire du Mali un pays développé à travers la culture scientifique. La seconde édition de cette louable initiative s’est tenue du 11 au 14 décembre 2017 à la Faculté des Sciences et Techniques (FAST) de Bamako. Un événement organisé en collaboration avec des partenaires comme l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

Vecteur de développement socio-économique et levier de la recherche d’une paix durable, la science améliore la qualité de la vie et favorise une meilleure compréhension du monde. C’est pourquoi plusieurs élèves des académies d’enseignement du district de Bamako, de Kayes, Koulikoro, Dioïla, Sikasso, Koutiala, Ségou, San, Mopti et de Tombouctou participent à cette seconde édition de la «Fête des Sciences». Des stands, des conférences et des concours ont émaillés les trois jours de cette fête. Le président de la commission d’organisation, dans son intervention, Dr Amadou Koné, a remercié les deux départements en charge de l’Education au Mali et l’ensemble des partenaires pour leur forte implication ayant permis la bonne tenue de cette deuxième édition de la fête des sciences. Il a aussi fait un clin d’œil aux exposants pour la présentation de leurs productions scientifiques ainsi que l’ensemble des établissements scolaires qui ont participé à l’évènement.

Le recteur de la FAST a profité de la cérémonie d’ouverture pour rappeler qu’aucun développent durable ne peut se concevoir sans les sciences et les technologies. Pour lui, le Mali est un pays de sciences comme en témoigne la fabrication traditionnelle de potasses par nos mères et de la poudre pour les fusils de chasse par nos pères. Un bel hommage à ce «savoir-faire traditionnel». Durant ses trois jours de fête des sciences, les chercheurs de L’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) ont exposé leur savoir-faire au public et partager avec les jeunes leur amour et leur ambition pour les sciences, la technologie de la robotique ainsi que l’approche des nouvelles stratégies de l’enseignement des sciences dans les écoles, de l’énergie et du bâtiment.

«La science, la technologie et l’innovation apportent des réponses essentielles pour construire la Paix et soutenir le développement durable », a également insisté M. Lazare Eloundou de l’UNESCO. Et de poursuivre, «nous avons davantage besoin des sciences et techniques pour renforcer la gestion de l’eau, garantir l’exploitation durable des océans, protéger les écosystèmes et la biodiversité, lutter contre les changements climatiques, les catastrophes et stimuler l’innovation ».  Pour M. Eloundou, «plus que jamais, le monde a besoin de la science et la science a besoin des femmes ». Il a profité de cette tribune pour appeler toutes les parties prenantes à se mobiliser afin de libérer le vrai potentiel de la science pour le développement et la paix.

«La science, la technique et la technologie ont permis à l’homme de se connaître, de connaître son environnement physique et social, son environnement proche et lointain… Les progrès scientifiques et techniques ont apporté des améliorations considérables dans les sociétés sur plusieurs plans», a déclaré Professeure Assétou Founé Samaké Migan, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Malgré le développement des sciences et des technologies, il y a une régression du nombre de scientifiques dans notre pays. «Nous constatons avec beaucoup d’inquiétudes que les jeunes se détournent des carrières scientifiques et techniques au point que l’enseignement, la recherche et l’industrie viennent en manquer en termes de ressources humaines», a alerté le ministre.

Elle a interpellé les enseignants, les spécialistes des sciences de l’éducation, les décideurs, les activistes pour le progrès de la science, à s’engager pour que les enfants puissent véritablement aimer la science et devenir des scientifiques. Elle a exhorté les élèves et étudiants à profiter de ses trois jours pour bénéficier de l’expérience des professeurs pour construire une Nation forte basée sur des connaissances scientifiques. Et naturellement, Pr. Migan rêve du «jour où le Mali aura des Prix Nobel de sciences». Elle a remercié tous les acteurs et les visionnaires qui n’ont pas attendu ce moment pour se lancer dans la promotion de la science. Pr. Assétou Founé Samaké Migan a également évoqué les difficultés qui entravent notre système éducatif, particulièrement au niveau de la valorisation des séries scientifiques.

«Bien que le nombre total des élèves ait augmenté de façon générale, nous constatons que le nombre des scientifiques baisse d’année en année. Nous demeurerons convaincus qu’ensemble nous allons trouver des solutions à ces difficultés», a t-elle espéré. Et déjà, son département a mis en place différentes initiatives pour la promotion des sciences auprès des jeunes. Le ministre a évoqué, entre autres, la formation et le soutien accordé par son département aux élèves ayant participé à la compétition sur la robotique à Washington, la mise en place du Fonds Compétitif pour la Recherche et l’Innovation Technologique (FCRIT) avec le financement d’une cinquantaine de projets de recherche, etc.

La cérémonie de clôture a été  marquée par des remises de prix aux meilleurs élèves et étudiants ayant participé aux différentes compétitions scientifiques de l’évènement. Il s’agit des concours sur la propriété intellectuelle dont le premier prix a été remporté par Bakary Touré, un non-voyant, élève au lycée Louis Braille. Le concours de l’art oratoire remporté par Daffa Sissoko et celui de l’historique de la science (organisé par le Club UNESCO de l’ISA) et par Coumba Kéita. Quant à Mlle Sirantou Diarra du Complexe Scolaire Fatoumata Haïdara de Nafadji, elle a été élue «Miss Scientifique 2017». L’autre concours a porté sur l’expérimentation repartie en trois  niveaux : le test clinique de groupage sanguin, les feux tricolores et l’application des mathématiques. C’est le groupe du test clinique qui a remporté le 1er prix de ce concours. La promotion de la culture scientifique étant l’une des missions de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le département promet de ne ménager désormais aucun effort pour ramener les jeunes vers la science.

Aïssata BA

18 thoughts on “SECONDE ÉDITION DE LA FETE DES SCIENCES : Mieux séduire les étudiants pour l’émergence socioéconomique du Mali

  1. Howdy! Do you know if they make any plugins to help with SEO?
    I’m trying to get my blog to rank for some targeted keywords but I’m
    not seeing very good success. If you know of any please share.
    Cheers!

  2. Hello, Neat post. There’s an issue along with your website in web
    explorer, might check this? IE still is the marketplace chief and a big
    component to other folks will omit your great writing because of
    this problem.

  3. Attractive section of content. I just stumbled upon your site and
    in accession capital to assert that I acquire in fact enjoyed
    account your blog posts. Any way I’ll be subscribing to your
    feeds and even I achievement you access consistently quickly.

  4. When I initially left a comment I seem to have clicked on the -Notify me when new comments are added- checkbox and from now on each time a comment is added I receive 4 emails with the same comment.
    There has to be an easy method you can remove me from that service?
    Thanks a lot!

  5. Hi just wanted to give you a brief heads up and let you know a few of the images aren’t loading properly.
    I’m not sure why but I think its a linking issue.

    I’ve tried it in two different internet browsers and both show the same results.

  6. Hello every one, here every person is sharing these
    kinds of know-how, so it’s good to read this web site, and I used to
    pay a visit this website everyday.

  7. Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you
    relied on the video to make your point. You definitely know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your blog when you could be giving us something enlightening to
    read?

  8. Cool blog! Is your theme custom made or did you download
    it from somewhere? A theme like yours with a few
    simple adjustements would really make my blog shine.
    Please let me know where you got your design. With thanks

  9. Magnificent goods from you, man. I’ve take into accout
    your stuff previous to and you’re just too excellent.
    I actually like what you have acquired right here, really like what
    you are stating and the best way wherein you are
    saying it. You’re making it entertaining and you continue to care for to keep it wise.
    I cant wait to learn far more from you. That is actually a terrific website.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *