FATOUMATA BINTOU DIA: Une reine qui continue à rassembler la grande famille du Basket malien

Le vendredi 14 septembre dernier, s’est déroulé au Stade Ouezzin Coulibaly de N’Tominkorobougou,  un match gala du Collectif des basketteurs du Mali (CBM). Une initiative de l’ancienne internationale, Fatoumata Bintou Dia, qui vit aujourd’hui au Canada.

Ce match gala (notamment une opposition féminine entre le Djoliba et les anciennes gloires féminines comme Aminata Sininta) a été une belle initiative qui a rassemblé les basketteurs et basketteuses de plusieurs générations autour de leur passion: la balle au panier ! Un sport dans lequel le leadership du Mali est incontesté depuis plus d’une décennie au niveau des petites catégories !

Des rencontres de ce genre permettent aux jeunes d’apprendre de leurs aînés, aussi bien techniquement que mentalement. On peut donc tirer le chapeau à Fatoumata Bintou Dia (Depuis le Canada) et à son staff (ses sœurs comme Fatou Poulô et Korotoumou Dia) pour cette brillante idée, cette noble initiative de rassemblement de la grande famille du Basket malien. Et surtout que la fête fut très belle !

Comme l’écrivait une consœur après ce gala, « Fatoumata B. Dia a tout le mérite du grade de Nyéléni par son parcours de grande basketteuse et ses actes patriotiques en faveur de la mère patrie, le Mali ». Cette talentueuse et courageuse basketteuse a su marquer l’histoire grâce à «son engagement sans parjure ni réserve dans la défense et le bonheur de sa communauté tout en prouvant qu’être femme n’est pas signe de handicap et être homme n’est pas forcément signe de bravoure, mais c’est le courage et l’engagement qui peut différencier les uns des autres», assure-t-elle avec forte conviction.

Depuis, le nom Nyéléni demeure un symbole de bravoure permettant de faire l’éloge des grandes dames et grands hommes qui ont su rehaussé le nom du pays à travers des actes et loyaux services. Fatoumata B. Dia mérite, sans ambages le grade de Nyéléni grâce à son élogieux parcours de basketteuse au Mali, en Afrique et à travers le monde tout tenant en elle la fierté d’être Malienne.

C’est dans les années 1990, que Fatoumata B. Dia fit ses premiers pas dans la discipline. Elle a eu comme premier entraîneur Aboubacar Diallo alias Sy en 1997, qui l’a formé en catégorie mimine. “C’est lui qui m’a sérieusement appris le basket tout en m’accordant sa confiance et la confiance en soi”, affirme-t-elle. Ensuite, ce fut le tour d’Amadou Gagny Touré, à l’équipe nationale junior. “Avec lui, j’ai joué mon tout premier match en salle”, ajoute Fatoumata B. Dia.

Et depuis, ce fut le déclic pour la reine capitaine Fatoumata Bintou Dia, comme l’appelaient ses admiratrices et admirateurs. Elle remportera avec l’équipe nationale junior de nombreux trophées pour le Mali.

Vu son talent et sa liberté d’écoute, Yankee le sélectionnera pour jouer avec l’équipe sénior dame du Stade malien. Avec ce dernier, elle devient deux fois vice-championne et une fois championne. En 2001, elle participera au Championnat des clubs avec le Stade malien de Bamako à Abidjan. Sélectionnée en équipe nationale, elle devient médaillée de bronze à Tunis au Championnat Espoir 2002 et meilleure espoir à la Conférence de Rail à Kayes.

Surdouée, Fatoumata est convoitée par le Djoliba. Elle fut transférée du Stade malien au Djoliba qui fit cinq fois le doublé avec elle comme capitaine d’équipe; championne universitaire en 2005; vice-championne des clubs champions au Sénégal; championne d’Afrique la même année avec le Djoliba.

Suite à ses nombreux exploits, Fatoumata B. Dia fut élue Reine en 2010, après un doublé malgré sa grossesse de 7 mois. Les innombrables succès et exploits de Fatoumata B. Dia ne resteront pas sans effet, une équipe de basket-ball du Canada la recrute la même année.

Elle dépose ses valises au Canada à l’UQAM (Université de Québec à Montréal) où elle participe au championnat provincial ainsi qu’aux tournois de Kingston, Ottawa, Toronto et Québec City avec le Club universitaire. Après cette riche carrière, Fatoumata B. Dia opte pour le Canada comme pays de résidence et continue de faire de son mieux pour le développement du Basket malien. Elle est l’initiatrice du  Gala avec (CBM) Collectif des basketteuses et basketteurs du Mali afin de servir de repère pour la jeune génération de la balle au panier au Mali.

 M.B

Source: Le Confident

2 thoughts on “FATOUMATA BINTOU DIA: Une reine qui continue à rassembler la grande famille du Basket malien

  1. An outstanding share! I’ve just forwarded this onto a co-worker who had been doing a little research on this.
    And he in fact ordered me breakfast because I stumbled upon it
    for him… lol. So let me reword this…. Thank YOU for the meal!!

    But yeah, thanx for spending time to talk about this issue here on your site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *