CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES: Le collectif des Amazones monte au front pour interpeler les autorités à s’assumer

La Pyramide du Souvenir à servi de cadre à une conférence de presse organisée par le Collectif des Amazones le mardi 9 janvier 2018. L’objectif de cette conférence était de lutter contre les violences faites aux femmes, notamment le meurtre de Fanta Sékou Fofana étouffée dans son bureau par son fiancé.

Ces dernières années, au Mali, il y a une très forte recrudescence des violences faites aux femmes. Elles se soldent généralement par des meurtres avec beaucoup de victimes qui restent pour la plupart dans l’anonymat. Ces atteintes à l’intégrité physique et attentat à la vie, parfois macabres et funestes, touchent des femmes de tout âge et de toute catégorie sociale.

«Les violences faites aux femmes sont aujourd’hui un vrai fléau au Mali. Dans la nuit du 28 au 29 décembre 2017, Fanta Sékou Fofana une jeune femme de 27 ans et enceinte de 2 mois, fut assassinée dans son bureau par son conjoint. Ce meurtre fut perpétré à la présidence du Mali», a déclaré Kadidia Fofana présidente du Collectif des Amazones.

Aux dires de l’interlocutrices, avant, il y a eu deux événements tragiques qui ont coûté la vie à Kamissa Sissoko, abattue à l’arme automatique par son époux le 23 janvier 2016, et à Mariam Diallo poignardée à plusieurs coups de couteau par son mari le 5 février 2015.

Il est évident que beaucoup d’autres victimes souffrent encore des actes ignobles de leurs conjoints et d’autres meurent dans le silence. Plusieurs femmes subissent quotidiennement la violence dans leurs foyers. Leurs souffrances ne sont pas médiatisées.

Le Collectif des Amazones, dans leur déclaration, attire l’attention des autorités pour dire non à la violence conjugale. Il estime qu’il est temps, de briser définitivement le silence et de prendre des mesures pour que ce phénomène ne soit plus qu’un souvenir au Mali.

La présidente du Collectif et ses membres exigent la défense de l’intégrité physique et morale des femmes et leur protection réelle. Elle a invité l’État Malien à mettre un terme conformément aux recommandations des textes Internationaux sur l’élimination de toutes les formes de discrimination ou violences à l’égard des femmes dans le respect strict de nos valeurs.

Cette jeune organisation a également condamné, avec la dernière énergie, les violences faites aux femmes et exigé la sanction exemplaire et dissuasive. Elle a invité les pouvoirs publics à agir pendent qu’il est encore temps et à punir sévèrement les coupables.

La conférence de presse a enregistré plusieurs témoignages, notamment ceux des proches de la défunte Fanta Sékou Fofana.

A noter que le vendredi 12 janvier 2018, les Amazones prévoient un sit-in devant l’Assemblée nationale qui tarde à examiner et adopter un projet de loi du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

Le guide spirituel Chouala Bayaya était présent à la conférence. Il a fait un point sur l’importance de la femme dans l’islam et l’interdiction d’ôter la vie à son prochain dans la religion musulmane.

Koro Diabaté

4 thoughts on “CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES: Le collectif des Amazones monte au front pour interpeler les autorités à s’assumer

  1. Hey there this is kind of of off topic but I was wanting to know if blogs use WYSIWYG editors or if
    you have to manually code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding
    expertise so I wanted to get guidance from someone with experience.
    Any help would be greatly appreciated!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *