SANTE MATERNELLE ET INFANTILE : Le SWEDD Mali finance l’installation de 105 sages-femmes en zones périurbaines

La cérémonie de signature de conventions pour la mise à disposition de 105 sages-femmes au profit de 105 Centres de santé communautaires (CSCOM) et des collectivités territoriales du Mali a eu lieu ce vendredi 22 juin à l’hôtel Sheraton de Bamako. Elle était présidée par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga,  en présence des ministres de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow et le ministre de l’aménagement du Territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra et d’autres personnalités. C’est une initiative du Projet régional Autonomisation des femmes et Dividende Démographiques au Sahel (Mali) (SWEDD/Mali).

Le Présidium lors de la signature de conventions pour l’installation de 105 sages-femmes en zones périurbaines sur financement de SWEDD Mali , le 22 juin 2018

Le projet SWEDD est une initiative partagée des présidents de six pays du Sahel. Il vise à renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescents en vue d’accélérer la transition démographique pour l’atteinte du dividende démographiques dans la région. C’est ce qu’à expliqué le ministre de l’aménagement du Territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra,  «L’initiative de mon département, à travers le projet SWEDD visant à injecter dans le système sanitaire de notre pays 105 sages-femmes, n’est qu’une contribution modeste aux efforts colossaux que vous déployez tous les jours pour réformer et refonder l’important secteur à vous confié», a déclaré ministre Diarra en s’adressant à son homologue de la Santé.

Il a rappelé que l’un des défis majeurs de la  couverture sanitaire dans notre pays est la disponibilité en nombre et en qualité des ressources humaines et leur répartition équitable sur le territoire national. Selon la 5è enquête Démographique et de santé du Mali (EDS V), la mortalité infantile est estimée à 56 %, la mortalité infanto juvénile à 95 % et la mortalité maternelle à 368 décès pour 100.000 naissances vivantes. Le risque de décès des jeunes enfants sont plus élevés en milieu rural qu’en milieu urbain  (113 % contre 64 %).  

Le ratio médecin-femme-infirmier reste également faible, soit 4,8 pour 10000. Au même moment, l’effectif des sages-femmes et des infirmières obstétriciennes est estimé à  1275, soit 23 % de l’effectif total du personnel socio sanitaire.  Et la plupart de ce personnel exerce à Bamako, dans les chefs-lieux de région et de cercle.

L’installation de 16 promotrices de  cabinets privés de sages-femmes dans les zones périurbaines est l’une des stratégies visant à combler le vide. Cette initiative vise à relever le défi de la disponibilité et d’une meilleure répartition des ressources humaines en vue de contribuer à l’atteinte des objectifs pour le développement durable d’ici à  l’horizon 2030.

Le coût total de l’opération est de 447 300 000 francs CFA. Les partenaires clés de  cette initiative sont la Banque mondiale et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) qui assurent respectivement le financement et l’assistance technique.

Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, le  projet SWEDD est à féliciter et encourager pour l’aide qu’il apporte à la population, car, a-t-il indiqué, «sans les femmes et les enfants il n’y pas vie». Le projet prouve toute son utilité en donnant les matériels de santé pour que l’accouchement soit plus facile et moins de décès lors de la naissance. «Les sages-femmes doivent être   encouragées et félicitées chaque jours que Dieu fait, pour leur travail inestimable», conclu Pr. Sow.

Le projet autonomisation des femmes et dividende démographiques (Sahel Women Empowernment Android démographie dividendes/SWEDD) est une initiative régional impliquant six pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Côte d’ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) confrontés à des défis socio démographiques similaires.

Il vise à  renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescents en vue d’accélérer la transition démographiques et créer les conditions pour capturer le dividende démographiques dans la région.

Oumou Traoré

(Stagiaire)

2 thoughts on “SANTE MATERNELLE ET INFANTILE : Le SWEDD Mali finance l’installation de 105 sages-femmes en zones périurbaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *