RENFORCEMENT DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE: La Première Dame Kéita Aminata Maïga offre un «Care Center» à Ouezzindougou

 

L’Epouse du président de la République et présidente de l’Ong Agir, Kéita Aminata Maïga, vient de poser un nouvel acte d’engagement en faveur du bien-être et de la qualité de vie des populations. En effet, le samedi 25 novembre 2017, elle a inauguré le «Care Center» de Ouezzindougou, dans la Commune rurale de Mandé. Un don de l’Institut Loris AZZARO de Toulouse à l’Ong AGIR.

Transposer dans les zones périphériques de Bamako et le milieu rural toutes les commodités des villes ! C’est l’avantage que le «Centre de Vie» offre au bénéficiaire. Ainsi, après Lassa (commune IV du district de Bamako), c’est Ouezzindougou (commune rurale de Mandé) qui vient d’en être doté par la Première Dame, Kéita Aminata Maïga.

Don de l’Institut Loris AZZARO de Toulouse à l’Ong AGIR, le «Care Center» de cette localité a été inauguré officiellement le samedi 27 novembre 2017 par l’épouse du président de la République. Elle avait à ses côtés les ministres Samba Sow (Santé et de l’Hygiène Publique) et Amadou Koïta (Jeunesse et Construction Citoyenne) ainsi que le gouverneur de Koulikoro, le Sous-préfet de Kalabancoro, le maire de la Commune Rurale de Mandé et des Partenaires de l’ONG AGIR comme l’Institut Loris AZZARO de Toulouse. Cet équipement solaire multifonctionnel offre des services de promotion de la santé maternelle et infantile, de la santé sexuelle reproductive des adolescents, d’éducation, d’éclairage public, de communication internet…

A travers ce centre,  Mme Kéita souhaite contribuer au développement et à l’amélioration des conditions d’accès des populations aux soins de santé. Cette infrastructure permet également de mieux informer les jeunes et les adolescents sur la santé sexuelle et de reproduction.

«Les résultats des enquêtes effectuées au Mali ont abouti à des conclusions qui font état de la volonté des jeunes adolescents, tant urbains que ruraux, d’être informés sur leur santé sexuelle et reproductive», a déclaré Mme Kéita Aminata Maïga. La Première Dame a rappelé qu’une attention particulière doit être accordée aux jeunes afin de leur permettre de participer dans les conditions idoines au développement humain du pays.

Engagée pour l’environnement et la qualité de la vie au Mali, l’ONG AGIR s’inscrit aujourd’hui dans ses chantiers novateurs un programme d’installation de «Centres de Vie» dans des écoles avec la vocation de permettre à tous les enfants du Mali d’accéder aux Technologies de l’Information et de la Communication, de renforcer leur éducation…

Dans son intervention, le maire Moussa Camara de la Commune rurale de Mandé a mis en exergue l’importance du Centre de vie non seulement pour les élèves, mais aussi pour les habitants de sa commune. Et cela d’autant plus qu’il est doté d’équipements médical et éducatif,

Après avoir remercié la Première Dame et ses partenaires pour la réalisation d’un forage, la construction d’une salle de classe et l’offre de la connexion internet ; le directeur de l’école a sollicité son appui pour la clôture de l’établissement pour besoin de sécurité et la modernisation de la route qui y mène afin de faciliter l’accès à cet établissement d’enseignement fondamental.

La Première Dame a pris l’engagement d’informer les autorités en charge pour la clôture de l’espace scolaire et la construction d’une route d’accès. Le Président de l’Institut  Loris AZZARO de Toulouse, Jean Louis DARE, a rappelé que ce Centre de vie est de la deuxième génération. Il est composé d’un cabinet médical, un Centre de vie et la connexion internet pour l’éducation des enfants.

Le village d’Ouezzindougou est un hommage à Daniel «Ouezzin Coulibaly» (homme politique Burkinabé né le 1er juillet 1909 en Haute-Volta et décédé le 7 septembre 1958, à Paris, en France), une figure emblématique de la lutte d’indépendances en Afrique et au Mali où un stade-vélodrome porte aussi son nom. Se référant à ce symbole, la Première Dame a exhorté chacun à se souvenir et se référer à ceux qui se sont battus pour que le Mali existe. Elle a ensuite inauguré une adduction d’eau potable avant de regagner la capitale.

Aïssata Bâ

2 thoughts on “RENFORCEMENT DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE: La Première Dame Kéita Aminata Maïga offre un «Care Center» à Ouezzindougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *