FORMATION: POUR UNE MEILLEURE IMPLICATION DES JOURNALISTES AU PROCESSUS ELECTORAL

La Maison de la Presse a abrité la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation sous le thème “Pour une meilleure implication des journalistes au processus électoral”. Une formation organisée par ladite Maison en partenariat avec la MINUSMA . Du 3 au 7 juillet 2018, une trentaine (30) de journalistes venue de Kayes, Koulikoro et du district de Bamako, composés de journalistes de Radio, de la Presse écrite et en ligne, s’imprégneront des rôles et responsabilités des journalistes pendant le processus électoral.

Monsieur Daouda Mariko vice président de la Maison de la Presse (MP) dans son discours a affirmé que « Nous sommes réunis à Bamako dans le cadre d’une série de formation des femmes et hommes des médias membres de notre association qui nous conduira les semaines à venir à Sikasso pour les régions de Sikasso et Ségou et Mopti, pour les régions de Gao, Tombouctou et Ménaka. Cette initiative est le fruit d’un partenariat entre la MINUSMA et la Maison de la Presse dont l’une des missions est le renforcement des capacités des médias de notre pays. L’enjeu des élections avec une presse plurielle et diversifiée, le rôle des médias dans le processus électoral sont des éléments déterminants qui font que les professionnels doivent faire face à leurs devoirs et obligations. Ces exigences sont essentielles pour nous tous dans le cadre des élections à venir qui se tiennent dans un contexte de crise”.

Le représentant de la MINUSMA, Martin Nandon pense que  » les médias jouent un rôle spécifique en facilitant la pleine participation de tous aux élections, non seulement en analysant les performances du gouvernement, mais aussi de bien d’autres façons, notamment en éduquant les électeurs sur la manière d’exercer leur droit démocratique”. Aussi, explique-t-il, les médias peuvent non seulement fournir aux partis politiques un moyen de communiquer leur message à l’électorat, mais également évaluer l’équité du processus électoral.

Pour le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Dr Cheick Oumar Maïga, il s’agit de faire en sorte que les hommes de médias œuvrent pour un traitement efficace de l’information qui assure la quietude et la préservation de l’intégrité du territoire. Avant de déclarer ouvert l’atelier. Dr Maïga a surtout invité les professionnels des médias à l’impartialité, l’exactitude, la rigueur et l’objectivité.

Nindeye

3 thoughts on “FORMATION: POUR UNE MEILLEURE IMPLICATION DES JOURNALISTES AU PROCESSUS ELECTORAL

  1. Good day! I could have sworn I’ve been to this blog before but after browsing through a few of
    the articles I realized it’s new to me. Anyhow, I’m certainly delighted I discovered it and I’ll be book-marking it and checking back frequently!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *