DIASPORA: AMINATA DIALLO BOLLY, Une Nyéléni de référence pour la nouvelle génération

A l’occasion de la célébration du 8 mars, journée internationale de la femme, nous avons rencontré une Nyéléni de la diaspora. Une parmi des milliers d’héroïnes de l’ombre. Aminata Diallo Bolly, fréquemment appelée Ami Diallo, est de cette catégorie. Une vraie Madame courage dont la combativité fascine tous ceux qui la connaissent.

De Menton (France) à Bamako à bord de gros porteurs, en passant par l’Italie, l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie, et le plus souvent sous un soleil de plomb et contrainte des fois à passer la nuit à la belle étoile. Itinéraire de voyage très difficile, et pourtant Aminata Diallo Bolly dite Ami Diallo a déjà effectué ce trajet à plusieurs reprises. Elle emprunte cet axe routier pour le transport de ses marchandises ainsi que des médicaments et du matériel médical collectés pour des opérations humanitaires au Mali.

Sa rage de se battre pour réussir ne surprend pas beaucoup d’autochtones à Ouolofobougou (commune III à Bamako) où certains de ses camarades d’âges parlent avec fascination de son courage et de sa bravoure. «Elle avait l’air d’un garçon manqué et rivalisait avec nous au sport et dans beaucoup d’autres jeux», se souvient l’un d’entre eux.  Fille des regrettés Toumani (un chef de quartier très adulé et respecté) et Salimatou Diackon (encore citée en référence pour sa bonté du cœur), Aminata est la sœur cadette de notre confrère et doyen Adama Diallo dit «Damus» de l’ORTM (actuel Chargé de Mission au ministère des Mines et du Pétrole), donc belle-sœur d’une autre Nyéléni de la presse, Diallo Salimata Ouattara.

Si ses sœurs aînées Djiré Mariam Diallo (actuellement maire de la Commune III) ainsi que les regrettées Traoré Maïmouna Diallo (très tôt arrachée à l’affection de la famille) et Kéita Oumou Diallo ont opté pour l’enseignement, notre Nyéléni, elle a vite eu un penchant pour le commerce, les affaires.

Des responsabilités assumées dans la précocité

Jeune mère, elle a vite rejoint son époux en France où ses deux filles la rejoindront plus tard. A peine arrivée, Ami s’était lancée corps et âme dans le travail pour soutenir son époux. Un sacrifice qui ne la mettra pas malheureusement à l’abri des déceptions conjugales. Esclave de l’éducation réussie, elle va néanmoins longtemps encaisser sans se plaindre dans l’espoir de sauver son couple. Hélas ! Elle se retrouve vite seule à éduquer ses trois filles, Bintou, Assétou et Sally.

La brave et dévouée mère de famille se donne à fond pour les éduquer tout en assurant à ses filles de sérieuses études leur permettant aujourd’hui d’être seules maitresses de leur destin. Et tout cela sans jamais sacrifier l’essentiel : l’honneur et la dignité ! «J’ai été toujours fière de mes parents, surtout de ma Maman. Et ma hantise était que mes filles ne puissent jamais baisser la tête quand les gens leur parleront de moi. Je voulais que, comme moi, qu’elle soit fière de leur Maman, de l’éducation reçue en famille… Dieu merci, je pense que j’ai gagné ce pari», rappelle-t-elle sans fausse modestie.

Et oui, les trois filles se suffisent à elles-mêmes aujourd’hui. Mission accomplie. Beaucoup d’autres femmes à sa place auraient alors savouré cette victoire en essayant de profiter pleinement de la vie. Surtout qu’après de longues années de travail à SBM Monaco, elle a bénéficié des droits qui lui garantissent une vie paisible. D’autres à sa place se seraient contentés de ces allocations sociales. Mais, la cinquantaine déclinante, Ami n’a rien perdu de son punch, de son courage. «Je ne suis pas habituée à rester sans rien faire. Ce n’est pas bon. En famille, nous avons été éduqués pour apprendre à compter sur nous-mêmes d’abord, à gagner notre pain à la sueur de notre front», nous a confié Mme Bolly sans se départir de sa grande modestie.

Une volonté et un dynamisme qui forcent le respect

«Je me ménage un peu plus que d’habitude. Mais, je veux être toujours utile à mon prochain. Tout le monde n’a pas la même chance. Je passe une partie de mon temps à collecter des médicaments et des équipements médicaux pour soutenir au Mali des associations caritatives comme l’Association Globale Santé-Solidarité Mali (AGSS-Mali) de M. Djimé Kanté.  « Et c’est cette collecte que je convoie généralement par la route de Menton à Bamako», nous explique cette battante dont la détermination force l’admiration, l’estime et le respect.

Lors de son récent séjour au Mali, elle a offert (le 1er novembre 2017) un important lot de médicaments (dont des spécialités que les proches des malades sont souvent contraints de commander en France) et des équipements à l’Association Globale Santé-Solidarité Mali (AGSS-Mali). Pour M. Djimé Kanté, président/fondateurs de l’AGSS, «Nous ne pouvons que remercier cette grande et généreuse dame pour cet élan du cœur qui se manifeste régulièrement en toute humilité. Merci pour tous ces médicaments qui serviront à soulager beaucoup de malades. Merci à toutes ces bonnes volontés qui l’aident à collecter ces dons. Que le Tout Puissant vous couvre de sa Grâce».

Déjà le samedi 28 octobre 2017, notre Nyéléni s’était rendue à Samanko. Un site postcure de la lèpre devenu un gros village. Ce déplacement visait à rendre visite au traditherapeute, orthopédiste Bourama Doumbia et à ses malades. Malgré la chaleur, elle a rendu visite à plusieurs malades immobilisés sur place à cause de plusieurs fractures (dos, cous, cuisses, tibias…).

Et notre Nyéléni (aujourd’hui Franco-malienne) n’avait pas fait le déplacement les mains vides. En effet, ce jour, elle a offert au traditherapeute un lot de médicaments et une enveloppe symbolique. Très émue et très humble, Ami n’avait pas souhaité s’exprimer sur son geste humanitaire. «C’est le devoir pour tout humain de venir en aide à d’autres quand ils sont dans la difficulté», avait-elle juste souligné tout en réaffirmant sa reconnaissance aux bonnes volontés qui l’aident à collecter les médicaments et le matériel médical en France, notamment Mme Florence Bachibouzouk.

«Nous remercions du fonds du cœur cette grande Dame parce que ce geste est très important pour nous guérisseurs bénévoles. C’est un acte de solidarité qui nous aide à prendre en charge ces patients donc certains arrivent ici les mains vides, ruinés pas des séjours infructueux et coûteux dans des structures de santé publique. Allah a vu ce qu’Ami Diallo vient de nous offrir. Et c’est le Tout Puissant qui va la récompenser», a déclaré M. Bourama Doumbia, le guérisseur très ému.

Enfin le bonheur conjugal lui ouvre les bras

Passionnée de musique (elle s’est essayée à la batterie un moment), redoutable cavalière (elle adore la salsa), Aminata semble avoir retrouvé une seconde jeunesse aux côtés de son nouvel époux, un confrère. «L’amour est la meilleure cure de jouvence. Mon époux me soutien et ses conseils me motivent…», dit-elle.

Et dans ce couple, l’estime est réciproque.

«Elle me fascine. Elle ne peut pas rester une minute sans rien faire. C’est plus fort qu’elle. Et elle n’est jamais à court d’idées. Je ne sais pas d’où elle puise toute cette énergie», a confié Moussa Bolly avant d’ajouter «Je pense qu’elle incarne la parfaire illustration de la femme émancipée, autonome. Une autonomie acquise par le travail, le sacrifice de ses loisirs, le don de soi. Elle doit être une fierté pour la Malienne, l’Africaine… Bref une référence pour la nouvelle génération qui pense généralement que la réussite est un cadeau qui tombe du ciel», a précisé l’éminent doyen dans la presse écrite.

Et de conclure son témoignage, «Ami est entrée dans ma vie au bon moment. En effet, j’étais très déçu de la vie à cause des trahisons et d’autres déceptions professionnelles. Je commençais donc à baisser les bras… Quand j’ai rencontré Ami, elle m’a poussé à me réveiller, à me battre pour mes ambitions, pour mes convictions. Elle m’a donné une motivation, des raisons d’espérer de l’amour et de la vie».

Très engagée pour la démocratie et la justice sociale, Ami Diallo participe presque à la mobilisation pour toutes les bonnes causes au sein de la diaspora malienne en France. Elle a ainsi fait sienne cette philosophie de Che Guevara, l’un de ses idoles révolutionnaires, qui rappelait que «celui qui n’a pas le courage de se rebeller n’a pas le droit de se lamenter» !

Reculant rarement face à un défi, Ami Diallo est une grande sportive dans l’âme qui est très sensible à la situation des couches défavorisées, surtout des femmes et des enfants.

Malgré tout, elle ne souhaite pas généralement que l’on se focalise sur sa personne. «Pourquoi moi ? Je n’ai fait rien d’extraordinaire», nous a-t-elle dit pour nous convaincre qu’elle n’est pas la bonne personne.

Etes-vous de cet avis après avoir découvert sa personnalité au fil des lignes de ce portrait ?

Maimouna TRAORE

19 thoughts on “DIASPORA: AMINATA DIALLO BOLLY, Une Nyéléni de référence pour la nouvelle génération

  1. You really make it seem so easy with your presentation but I find this matter to be really something which I
    think I would never understand. It seems too complex
    and extremely broad for me. I’m looking forward for your next post, I’ll try to get the hang of it!

  2. When someone writes an paragraph he/she retains the plan of a user in his/her brain that how a user can be aware of it.
    So that’s why this article is great. Thanks!

  3. Thank you, I’ve just been searching for information approximately this topic for ages
    and yours is the best I’ve found out so far.
    However, what about the bottom line? Are you positive concerning the supply?

  4. Hey! I know this is somewhat off-topic but I needed to ask.
    Does managing a well-established blog such as yours take a lot of work?
    I am completely new to operating a blog but I do write in my journal every day.
    I’d like to start a blog so I can share my experience and feelings
    online. Please let me know if you have any suggestions or tips for new aspiring bloggers.
    Appreciate it!

  5. I was curious if you ever considered changing the
    layout of your blog? Its very well written; I love what youve got
    to say. But maybe you could a little more in the way
    of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having one or 2 images.
    Maybe you could space it out better?

  6. I’m not sure why but this site is loading extremely slow for me.
    Is anyone else having this problem or is it a problem on my end?
    I’ll check back later on and see if the problem still exists.

  7. Greetings from Idaho! I’m bored to tears at work so I decided
    to check out your site on my iphone during lunch break.
    I love the information you provide here and can’t wait to take a
    look when I get home. I’m shocked at how fast your blog
    loaded on my mobile .. I’m not even using WIFI, just 3G ..
    Anyhow, very good blog!

  8. Useful info. Fortunate me I found your website accidentally, and I am
    stunned why this accident did not took place in advance!
    I bookmarked it.

  9. Pretty great post. I just stumbled upon your weblog and
    wished to mention that I have really enjoyed browsing your
    weblog posts. In any case I’ll be subscribing for your rss feed and I’m hoping
    you write once more very soon!

  10. Hello there, just became aware of your blog through
    Google, and found that it is truly informative. I’m gonna watch
    out for brussels. I’ll appreciate if you continue this in future.
    Lots of people will be benefited from your writing. Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *