1er ANNIVERSAIRE DU CAFE DE LAYE: « PETIT À PETIT L’OISEAU FAIT SON NID »

Le Palais de la Culture de Bamako a abrité la cérémonie de commémoration du premier anniversaire de l’émission dénommée « Café de Laye », le samedi 25 Août 2018, sous le parrainage du Général de police Yaya Sangaré. Une émission dont le plateau a reçu des personnalités qui ont réussi dans leur secteur d’activité malgré les difficultés afin qu’elles parlent de leurs parcours respectifs. Plusieurs hommes de médias ont pris part à la cérémonie dont Adama Kouyaté, Amadou Kodjo, Boubacar Diarra Grand P tous de l’ORTM, Salif Cissé de la Radio Donko, Maïmouna Traoré, la Directrice de Publication de NYELENI Magazine entre autres.

Diakité Laye Junior à la commémoration de l’an I du « Café de Laye » (le 25 août 2018) au Palais de la Culture de Bamako

«  Le Café de Laye » selon son concepteur Diakité Laye Junior est une idée née lors d’un débat dans un groupe de causerie (Grin) au sein de la « Radio Guintan » où  il fut animateur. Lauréat d’une prestigieuse école de Communication d’Abidjan, les atouts ne manquaient pas pour concevoir une émission TV : il se lance alors en Août 2017 avec l’appui conseil de feu Me Garba Tapo, ancien ministre et avocat de son Etat. Il le dénomme « Le Café de Laye », un espace de convivialité avec une tasse de café par invité. Ainsi les parcours sont égrenés. Il s’agit pour Diakité Laye de magnifier le travail bien fait au fil des années de ces hommes et femmes aux parcours très différents mais semblables dans le degré d’engagement citoyen. Pour ce premier anniversaire,  Diakité Laye Junior a rendu un vibrant hommage à l’illustre défunt Me Garba Tapo.  A cette occasion, il a invité des hommes et des femmes qui font un travail remarquable dans leur domaine d’intervention.

Dans une des salles de conférence du Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba, Diakité Laye Junior, après avoir remercié les participants, a déclaré : « Toutes les personnes qui ont réussi dans un quelconque domaine ont eu des moments de haut et de bas. Pourquoi ne pas les inviter enfin de découvrir leur parcours ? En expliquant leurs vécus, cela peut permettre à la nouvelle génération de les découvrir et de prendre des repères. C’est un espace où on invite les acteurs politiques aussi. Pour toutes ces personnalités, parler de soi n’est pas facile, mais sur un espace comme le Café de Laye, c’est une occasion de faire leur découverte. Le début d’une chose n’est pas facile, car je n’avais pas de studio, seulement des cameras pour enregistrer. La première personne que j’ai invitée sur mon plateau était Master Soumi le rappeur Malien ».

Mme Sangaré Fadima Zahara Touré et Mohamed Traoré alias Momo de Paris

La cérémonie a commencé par une projection sur les émissions passées, une lecture de poésies par le maître de cérémonie du jour, Robert Dissa de Africable télévision. Le Parrain de l’anniversaire était le Général de police Yaya Sangaré. L’émission a commencé par Mme Fatima Zahara Touré (épouse du Général Sangaré et Miss Mali 1994), architecte, elle est l’initiatrice de « Bamako Lumière ». A côté d’elle sur le même plateau Mohamed Traoré alias Momo de Paris, le show businessman malien résident en France, qui vient avec plein de projets pour l’Afrique. Ont suivi Adama Koîté de l’ORTM, Abdrahamane Sy alias Abdel Sy le concepteur du Festival international de la cotonnade et président des jeunes pour la valorisation du coton.

Général Yaya Sangaré, Parrain de la journée

Le Parrain, Général Yaya Sangaré dans son intervention a dit que ‘’ chacun doit se battre de son côté, au lieu de s’attendre à quelque chose de quelqu’un. On ne doit que compter sur soi-même, avant les autres’’. Il a intégré la police en 1972, aujourd’hui, à la retraite, il s’occupe de son champ où il fait de l’aviculture. Général Sangaré est à l’origine du plan de Taoussa, la création de l’Inspection de la police du district de Bamako et la construction des commissariats de police dans la capitale (à part le 1er arrondissement). Il a occupé de hauts postes de commandement. A l’émission, il a reçu un tableau d’art le représentant.

Aminata Boré et Maïmouna Traoré « Café de Laye » An I

Le thème choisi pour cet anniversaire était « Femme et Littérature », ce qui explique la présence de deux femmes de générations différentes pour parler de leurs expériences dans le domaine de l’écriture. Il s’agit de Mme Maïmouna Traoré, membre fondateur du journal « Aurore » en 1990, fondatrice et directrice de la publication de NYELENI Magazine  (Femme – Environnement – Développement) en 1992. Et la jeune écrivaine Aminata Boré auteure de « Tremper la plume dans les plaies » et présidente de l’association « Lire pour exister ».

 

Lanfia Sinaba auteur de « Cohabi-tension »

Le dernier invité sur le plateau était Lanfia Sinaba qui a présenté son deuxième livre sur « Cohabi-tension à Farafinland ». A titre de rappel, son premier ouvrage était «  Révélations sur Amadou Hampaté BA : le visionnaire, le francophone et le tradiféministe ». Après l’hommage rendu à feu Me Garba Tapo, un tableau d’art à son effigie a été offert à sa fille des mains du Parrain. La soirée a pris fin par la dégustation du gâteau d’anniversaire.

Vivement la prochaine édition !

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *